Francine Lalonde – peur d’un vrai débat


Le 17 March 2010 le parlement canadien a tenu un autre débat sur le projet de loi C-384. Madame Lalonde, auteur du projet, a plusieurs fois demandé pour un ouverture d’esprit envers la question de “mourir dans la dignité.” Cependant elle a, à nombreuses reprises, introduit de la confusion à la discussion:

Le Collège des médecins du Québec pourrait ainsi continuer librement et sans crainte le travail entrepris — admirable — sur la recherche des soins appropriés en fin de vie, incluant la sédation terminale et l’euthanasie” (Lalonde)

Il faut dire que d’abord, la sédation terminale et l’euthanasie ne peuvent pas être mis ensemble. La premiere pratique est légale, et s’agit une methode de gestion de douleur lorsque d’autres thérapies ne fonctionnent plus. L’euthanasie, est un acte commis pour mettre fin intentionnellement à la vie d’un patient. Un soin est présenté avec un crime pour normaliser le dernier.

Ensuite, Lalonde a présenté ces preuves que les médecins, surtout ceux du Québec sont en faveur du pratique du suicide assisté et de l’euthanasie. Lorsque qu’elle a été questionné sur le fait qu’un group de plus de cent médecins ont signé une déclaration contre l’euthanasie, elle choisit d’attaquer les médecins au lieu d’adresser les arguments qu’ils ont présenté :

« Ces cinq médecins avaient le droit d’écrire ce texte, mais j’ai su que deux d’entre eux étaient des diacres et qu’un autre était membre de l’Opus Dei. On peut défendre sa religion, mais la religion des uns ne doit pas devenir la loi des autres. » (Lalonde)

La déclaration de ces médecins n’a aucun rapport avec la religion. Il s’agit de l’autre côté du débat et pour avoir un vrai débat il faut d’abord entendre tous les arguments et juger leurs mérites.

En fait Madame Lalonde ne veut pas de débat, elle veut nous faire un discours – elle veut que son message soit le seul message.

Posted in: Blogroll on March 19th by shannon


No comments yet

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Sorry, the comment form is closed at this time.